• Le Petit Saguenay

     

    Le Petit Saguenay

     

    A la suite de l'île d'Orléans, on a prit la route pour le Petit Saguenay, ou pour 4 jours de purs bonheurs.

    Si on avait choisis le Québec à l'origine c'était pour ces quelques jours. 
    Nous voulions ABSOLUMENT partir plusieurs jours faire du chien de traîneaux au milieu des grands espaces enneigés.

    Et c'est 24 heures dans la peau d'un musher ont été réellement MAGIQUE!

    Nous sommes arrivés au Petit Saguenay après nous être émerveillés des paysages sur la route. Nous avons eu la chance de voir un sublime coucher de soleil et de traverser le fjord à Tadoussac. 

     

    Le Petit Saguenay

     

    Nous avions réservé un séjour tout compris de 4 jours dans la ferme 5 étoiles.
    C'est un établissement très familial, avec une ambiance très agréable, des services supers et des logements trop chouettes! Mille et une fois je recommanderais ce centre de vacances! 

    L'accueil qui nous a été fait a été chaleureux. Nous avions un grand chalet (presque trop grand!) pour nous deux, avec deux lits doubles (au cas où on aurait voulu dormir séparément?)

    Après un bon repas à base de viande de bison, on a pu s'offrir une bonne nuit de repos. 

     

    Le Petit Saguenay

     

     Le lendemain matin, on s'est levé aux aurores pour aller participer à l'animation qui consistait à nourrir les animaux de la ferme. J'avais de nouveaux 5 ans et demi, et joie: Aucun enfant n'est venu et on était que tous les deux alors on a pu nourrir toutes les bêtes !!

    On a aussi profité de la maître animalière pour aller voir le lynx, les élans, les émeus, les volailles en tout genre, les lapins, les petits chiots huskies, les bisons, les biches et cerfs, etc

    On sentait la passion de la dame pour tous ces animaux c'était trop chou et hyper instructif! On a pu poser un milliard de question, c'était super chouette!

     

    Le Petit Saguenay

     

    L'après-midi, les choses sérieuses ont commencés, on nous a briefé puis équipé de bonnes chaussures, manteaux, gants et tout ce qui est nécessaire pour qu'on ne gèle pas sur place au milieu des -30°C du Petit Saguenay.

    Une fois au chenil, nous avons eu un temps pour passer voir les 62 chiens, leur dire bonjour, les caresser, prendre le temps de voir si nous avions de l'affinité avec certains. Un moment de léchouille, câlins et pur bonheur.

     

    Le Petit Saguenay

     

    A la suite de cela, notre maître chiens nous a montré comment passé le harnais aux animaux et une fois qu'elle a eu choisis les chiens qui partiraient: selon leurs ententes les uns avec les autres, leur place dans le traîneau, s'ils avaient ou non déjà travaillé ce jour ou hier. Dans ce chenil, il n'y a pas d'équipes fixes, les chiens sont amenés à travailler tous ensemble, ça facilite le travail des mushers même si c'est bien plus difficile en terme d'éducation des animaux.

    Et nous voilà donc à enfiler les harnais, les premiers n'ont pas été des plus simples, entre les chiens trop contents et tout frétillant à qui il était super dur d'enfiler le harnais et ceux qui n'avait pas envie d'être tripotés ou encore ceux qui jouaient avec nous tout simplement. Il fallait ensuite les emmener à notre traîneau, dans le bon ordre en traversant tout le chenil et sans trop s'exposer à la jalousie des chiens restants qui auraient voulu sortir.

     

     Le Petit Saguenay

     

    Une fois notre traîneau de 5 chiens harnaché (et vérifié) nous nous sommes mis en route, les uns derrière les autres, suivant le musher.

    Globalement, les chiens connaissent leur travail et le chemin, ils suivent donc bien gentiment le premier traîneau. Mais c'est sans compter leur envie d'être les premiers et d'aller plus vite que les autres.

      

    Le Petit Saguenay

     

    On a fait une belle balade dans les bois, avec quelques chutes bénignes. A 16H00, on s'est arrêté pour boire un chocolat chaud avec vue sur le fjord, la belle vie!

    Puis c'était reparti pour quelques kilomètres. Les chiens ont beaucoup de force, au démarrage j'avais du mal à tenir mon traîneau mais on prend vite l'habitude. 

     

    Le Petit Saguenay

      

    Avant la tombée de la nuit, on est arrivé près de deux grands yourtes (super confort!).

    On a attaché nos traîneaux, dételés la moitié de nos chiens pour qu'ils aient de la place pour la nuit et enlevé tous les harnais. Les chiens dorment en boule roulés dans la neige, ça les isole du froid.

     

    Le Petit Saguenay

     

    Ensuite, il faut les nourrir. Pour ça, on leur jette un gros bloc de viande congelée à chacun, ce qui les hydrate en même temps. Sur le chemin de la promenade, il faut préciser que les chiens profitent de tous les arrêts pour manger un peu de neige.

    L'arrivée à la yourte est plutôt sportive mais nous étions super contents de pouvoir participer à ces moments là et ne pas simplement être consommateur d'activité.

     

    Le Petit Saguenay

     

     La soirée aussi est festive, la maître chiens prépare un super repas typique (avec encore de la viande de bison), l’apéritif local, etc

    Malgré la fatigue, le repas se déroule dans une très bonne ambiance!

    Mais le sommeil nous rattrape assez vite et nous nous couchons tôt.

    Notre nuit est agitée, les chiens se réveillent plusieurs fois, certains se battent malgré qu'ils soient attachés et d'autres hurlent car ils entendent des petits animaux mais qu'ils ne peuvent pas aller les chercher. Dans le noir, on dirait une meute de loups, c'est impressionnant!

    Quand il faut sortir pour aller aux toilettes sèches qui sont sur le palier, je ne fais pas la maline!

     

    Le Petit Saguenay

     

     Au réveil, la maître chien nous prépare un super petit déjeuner agrémenté des histoires de baleines qui sont dans le fjord l'été et que l'on peut aller voir en kayak.

    Et puis nous revoilà à harnacher les chiens, reconstituer nos traîneaux, se remettre sur le chemin et repartir.
    La matinée est très chouette, la forêt au matin est sublime.

    Nous faisons une belle balade avant de rentrer tranquillement à la ferme.

    Une fois rentrée, on s'occupe des chiens, on enlève les harnais et on les installe à leur niche pour qu'ils se reposent. Quelques gros câlins et on finit par une bière bien méritée!

    La ferme conseille de rester passer l'après-midi et la nuit suivante tranquillement sur le lieu avant de repartir le lendemain.
    C'est ce qu'on a fait, repos maximum! On pouvait se promener, profiter du spa, etc

    Le soir on nous a proposé une bonne fondue de bison et autres viandes. C'était très sympa.

    On a finit ce séjour dans au Petit Saguenay des étoiles dans les yeux, des souvenirs extra. Vraiment, c'était magique.

    Le chien de traîneau, ça vous tente vous ? Vous avez déjà testé ?
    Je recommencerais bien ! C'était une super expérience!

    A bientôt pour la suite de nos aventures québécoises!

    Alala Mode

    Pin It

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :