• Jaipur ou la ville rose

     

    Jaipur ou la ville rose 

     

     Notre petite troupe, avant de quitter Udaipur avait décidée d'aller voir le Eklingji Temple. Je ne pourrais pas m'étendre sur le sujet car nous sommes arrivés peu de temps avant la fermeture et nous avons du faire vite vite pour en voir le maximum mais sans pouvoir en profiter à 100%. Quel dommage!

    Les photos étant interdites, je ne peux que vous inviter à aller consulter la page Trip Advisor mais je crois que l'endroit vaut vraiment le détour si vous en avez l'occasion.

    On avait 7h00 de route pour rejoindre Jaipur, la ville rose.

    C'est à la tombée de la nuit que l'on a atteint notre hôtel après un malentendu avec notre chauffeur, une crevaison et un ou deux arrêts en cours de route.

    A Jaipur, nous avions prévu une bonne grosse journée et demie.

     

    Jaipur ou la ville rose

     

    Le City Palace était notre première visite mais lorsque l'on a vu le prix pour les touristes, le fait que nous avions peu de temps et que les commentaires du Lonely Planet n'était pas extra, on a préféré abandonner l'idée pour être sûrs d'avoir le temps de faire le reste.

     

    Jaipur ou la ville rose

     

    Jaipur ou la ville rose

     

    On a alors marché jusqu'à la façade de l'Hawa Mahal, le palais des vents.
    Le petit regret du jour ? Ne pas avoir pris le temps d'aller prendre un café chez Wind View Coffee ou chez Tattoo cafe & Lounge qui donne des vues extraordinaires sur l'Hawa Mahal.

     

    Jaipur ou la ville rose

     

    Il a été construit afin que les femmes du harem du maharaja puissent observer les spectacles et processions qui se déroulaient dans la rue juste en dessous. Le tout sans être vues bien entendu.

     

     Jaipur ou la ville rose 

     

    L'Hawa Mahal offre une vue superbe sur la ville et la campagne environnante. On aperçoit au loin les forts au milieu de collines.

    Les couloirs sont assez étroits, il vaut mieux choisir un jour où il n'y a pas foule pour s'y rendre.

     

    Jaipur ou la ville rose

      

    Jaipur ou la ville rose

     

    Il nous restait un peu de temps pour faire le tour du Bapu Bazaar et pour aller voir la Sanganeri Gate. Nous avons déambulé dans les petites rues de Jaipur aux édifices roses.

     

    Jaipur ou la ville rose

      

    Au cœur de cette ville, on a pu voir des scènes de vie assez spéciales comme cet homme qui coud avec sa machine sur le trottoir.

    Ou encore la visite des bazars ou l'on est sollicité mille et une fois par les vendeurs.

    On en a profité pour ramener quelques souvenirs.

     

    Jaipur ou la ville rose

      

    Jaipur ou la ville rose

     

    Nous avions gardé une grosse partie de notre séjour à Jaipur pour aller dans une ferme à éléphants.

    On était un peu réticent aux premiers abords avec tout ce que l'on entend sur les traitements des animaux et des éléphants en Asie.

    Mais il s'avère que l'Inde est assez précautionneuse avec cet héritage que sont les éléphants.

    Nous nous sommes bien renseignés afin d'être sûrs de ne pas tomber dans un lieu douteux et avons finalement opté (sur les conseils de nos amis indiens) pour Elephant Joy.

     

    Jaipur ou la ville rose

     

    L'idée c'était de passer 3 à 4 heures en compagnie d'éléphants et de leur "gardien".

    En Inde, les cirques animaliers sont interdits. Les éléphants ne peuvent plus être vendus ou achetés et il est interdit de les faire se reproduire en captivité sous peine de très grosses amendes.

    Le gouvernement a mis en place un programme spécifique pour leur protection: leurs défenses sont mesurées tous les 6 mois afin d'éviter le braconnage, etc

    Les familles qui ont encore des éléphants s'en occupent jusqu'à leur mort naturelle.

     

    Jaipur ou la ville rose

      

    Elephant Joy est un refuge pour 6 éléphants.

    Là-bas pour 3500 roupies par tête, on vous propose de passer un temps avec eux.

    Lorsque vous arrivez, on vous propose de vous installez calmement avant d'emmener un ou deux éléphants.

    Au début, on vous demande de les observer, puis de vous lever doucement et si vous le souhaitez de les caresser afin qu'ils puissent vous appréhender.

    Les éléphants ne sont pas enchaînés ni tenu, ils sont "en liberté" dans la zone prévue à cet effet. Leur gardien n'est cependant pas loin. Chaque éléphant à son propre gardien avec qui un lien particulier est créé.

     

    Jaipur ou la ville rose

      

    Une fois que vous avez fait connaissance, on vous propose de les nourrir. Il faut préparer des fagots de feuillage jaune et vert à leur donner ensuite.

    Ils sont très gourmands et viennent chercher jusque dans vos mains avec leur trompe.

     

    Jaipur ou la ville rose

      

    Dans un troisième temps, on vous propose de peindre les éléphants avec de la peinture naturelle et donc non toxique ni pour eux ni pour vous.

    Il est de tradition de peindre les éléphants de symbole portant chance, etc

    Tradition qui peut être discutable je l'entends.

     

    Jaipur ou la ville rose

     

    Chaque année, au mois de mars, un grand festival des éléphants à lieu à Jaipur.

    Les éléphants sont "décorés" de leur plus beaux atours et peinture et un grand défilé a lieu dans les rues de la ville.

    J'aurais été curieuse de voir ça. Mais les dates de notre présence en Inde et du festival ne collaient malheureusement pas.

       

    Jaipur ou la ville rose

     

     A la suite de ce moment, on vous propose une promenade à dos d'éléphants ou en marchant à côté de lui. Chaque personne peut choisir ce qui correspond le plus à ses convictions tout en passant un moment d'échanges avec les habitants de la ferme à éléphants.

    Globalement, l'animal connaît son chemin parce qu'il fait son tour tranquille, en suivant son gardien. Pas de fouet, pas de cri, pas de chaîne, pas de laisse. C'est ce qui me faisait un peu peur avant de venir dans ce lieu mais en fait ce n'est pas du tout le style de la maison.

     

    Jaipur ou la ville rose

     

    En été, il est possible de finir ce temps en douchant les éléphants qui adorent l'eau. 

    A la fin de la journée, cela permet de retirer les peintures naturelles et cela permet à l'éléphant de se rafraîchir et de boire.

    Il paraît que c'est assez impressionnant de voir comme l'animal s'amuse à cette occasion.

    En hiver, ce n'est pas faisable car l'éléphant est un animal "fragile" et risquerait d'attraper froid !

     

    Jaipur ou la ville rose

     

    On avait longtemps hésité sur cette activité, avec tout ce que l'on entend sur la maltraitance  mais nous sommes très contents d'avoir pu trouver ce format qui nous permet de découvrir l'animal sans lui nuire.

    Elephant Joy aura été pour nous le bon compromis.

     

    Jaipur ou la ville rose

     

    Nous avions gardé notre deuxième matinée pour aller visiter le Fort d'Amber et le Fort de Jaigarh qui le domine.

    Une demie journée c'est bien le temps à prévoir si on veut avoir la possibilité de "tout" voir.

     

    Jaipur ou la ville rose

     

    Au pied du Fort, on vous propose de monter dans des nacelles sur le dos d'éléphants qui vous emmènerons directement dans la cour du Fort.

    Nous n'avons pas choisi ce moyen de transport qui nous avait été fortement déconseillé car frisant la maltraitance. Les animaux font l'aller retour transportant des touristes durant toute la matinée dans ces paniers qui ne semble pas du tout adaptés à leur dos mais plutôt au petit confort des touristes.

    En effet, ces éléphants sont ceux de la ville qui en échange de ce service de transport de touristes rendu ont accès à la sécurité et à la vie dans les "étables" gouvernementales.

    Nous avons choisi l'entrée classique. Nous voulions monter à pied mais la barrière de la langue ayant frappée une nouvelle fois, notre chauffeur nous a déposé directement au pied de la Porte de la Lune (la Chand Pol) qui mène à la cour principale (la Jaleb Chowk).

     

    Jaipur ou la ville rose

      

    La visite et la vue se sont révélées très chouettes. Nous n'avons pas opté pour un (audio)guide car le Lonely Planet donnait énormément d'éléments. 

    Nous avons pu faire le tour du Fort, admirant les vues sur la ville mais aussi les merveilles qui se trouvent dedans. 

    Le Mandir de Jai (salle de la victoire) nous a juste bluffé. Les murs et plafonds sont recouverts de petits miroirs formant des mosaïques, c'est un travail de dingue.

     

    Jaipur ou la ville rose

     

    L'alternance entre intérieur et extérieur durant la visite est aussi très agréable et permet de profiter des jardins et petites cours comme celle qui longe la salle des plaisirs (Sukh Niwas). On peut voir encore le chenal qui dans le temps emmenait l'eau dans les appartements des femmes (qui étaient bien évidemment cachées par des murs en dentelle de marbre).

     

    Jaipur ou la ville rose

      

    Vers la fin de la visite, une possibilité d'aller voir un deuxième fort, environ 1km plus haut s'offre aux visiteurs.

    Celui-ci est plus sauvage, moins fréquenté des touristes.

    Pour y accéder, il faut grimper un chemin pentu qui ressemble à un tunnel à ciel ouvert dans ses premiers mètres.

     

    Jaipur ou la ville rose

     

     C'est au bout du chemin que l'on atteint le Fort de Jaigarh. Il donne une vue assez incroyable sur le Fort d'Amber, situé juste en dessous.

    Depuis la Diwa Burj, une tour d'observation on a une vue à 360° sur la vallée, ce fort servait à protéger le Fort d'Amber et à prévenir de l'arrivée d'ennemis.

     

    Jaipur ou la ville rose

     

     

    Jaipur ou la ville rose

     

    Malheureusement c'est aussi à cet endroit là que l'on trouve la tentative d'arnaque du jour.

    En effet, on peut visiter l'ancienne fonderie de la citadelle, petit musée extérieur avec quelques panneaux et quelques armes exposées.

    On vous y raconte aussi l'histoire du plus gros canon jamais construit par l'homme, pesant plus de 50 tonnes pour 6 mètres de long, que vous pouvez admirer à travers des grilles.

    En arrivant dans cette partie, vous être accueillis par un charmant personnage qui ne vous laisse pas le temps de dire quoi que ce soit (que ce soit bonjour, OK, non ou autres choses) et qui vous fait la visite de façon très insistante.

    Bien entendu si vous stoppez la visite en cours de route ou lorsqu'il a finit son petit tour, il vous demande de payer pour avoir fait le guide (que vous n'aviez pas demandez!).

    Bref, si vous n'en voulez pas, il faudra oublier votre politesse, couper court, hurler NOOON ou ce que vous voulez malgré les échanges désagréables qui s'en suivront.

     

    Jaipur ou la ville rose

      

    La balade, la vue sur le Fort et alentours, la rencontre cocasse avec un troupeau de chèvres vaut bien cette ascension sportive.

     

    Jaipur ou la ville rose

      

    On aurait voulu aller voir le Fort d'Amber et le Fort de Jaigarh depuis les murailles se trouvant en face mais de nouveau le temps nous aura manqué et on aura repris la route avec la sensation de ne pas avoir pu tout voir.

     

    On est redescendu à pied par le chemin des éléphants qui, une fois midi passé, ne sont plus là. On aura pu jeté un dernier regard au Fort avant de partir vers la suite de nos aventures.

     

    Jaipur ou la ville rose

     

    Il y aurait eu encore bien des choses à voir dans la ville de Jaipur et ses alentours:
    Le fort du tigre (Nahargarh), le Royal Gaitor, le palais de l'eau (Jal Mahal) que l'on a pu apercevoir rapidement en passant à côté, les cénotaphes des maharanis de Jaipur ou encore le temple des singes (Galta) mais en 1 jour et demi cela nous semble IMPOSSIBLE.

     

    Jaipur ou la ville rose

     

    Jaipur sera donc une destination dans laquelle il faudra revenir si nous retrouvons un jour le chemin de l'Inde du Nord.

    En attendant de vous emmener dans la suite de notre périple,

    A bientôt,

    Alala Mode

    Pin It

    Tags Tags : , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :